Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins d'Aquitaine
Accueil du Blog
Pêche Aquitaine
Contact

jeudi 28 juillet 2016

Délibération relative a la création et aux conditions d’attribution de la licence de pêche a pied professionnelle sur le bassin d’Arcachon // Consultation du public - 28 juillet 2016 au 18 août 2016

Présentation :
L’exercice de la pêche à la pêche à pied professionnelle dans le bassin d’Arcachon est soumis à l’obtention de la licence mise en place par la délibération dite « Pêche à Pied ».

Ce projet de délibération porte sur l’actualisation de la délibération qui prévoit l’ensemble des règles applicables à cette pêche et définit entre autre :
• les pêcheurs professionnels pouvant prétendre à une licence
• les conditions d’obtention de la licence ainsi que les modalités d’instruction des demandes
• des mesures techniques
• les obligations règlementaires

Les modifications par rapport à la précédente version de cette délibération visent à permettre une meilleure adaptation du texte aux évolutions de l’état de la ressource.

Délibération Pêche à Pied bassin d’Arcachon Cadre - [Télécharger]

Pour participer :
Par mél à l’adresse de Mme Cécile DUVAUCHELLE : crpmem.aq.duvauchelle@gmail.com

Délibération relative à la création et fixant les conditions d’attribution de la licence de pêche à la bolinche // Consultation du public - 28 juillet 2016 au 18 août 2016

Présentation :
L’exercice de la pêche à la Bolinche dans les eaux du ressort du CRPMEM Aquitaine est soumis à l’obtention de la licence mise en place par la délibération dite « Bolinche Aquitaine ».

Ce projet de délibération porte sur l’actualisation de la délibération qui prévoit l’ensemble des règles applicables à cette pêche et définit entre autre :
• les pêcheurs professionnels pouvant prétendre à une licence
• les conditions d’obtention de la licence ainsi que les modalités d’instruction des demandes
• des mesures techniques
• les obligations règlementaires

Délibération Bolinche Aquitaine Cadre - [Télécharger]

Pour participer :
Par mél à l’adresse de Mme Cécile DUVAUCHELLE : crpmem.aq.duvauchelle@gmail.com

Délibération relative à la création et fixant les conditions d’attribution de la licence de pêche des algues rouges // Consultation du public – 28 juillet 2016 au 18 août 2016

Présentation :
L’exercice de la pêche des algues rouges dans les eaux du ressort du CRPMEM Aquitaine est soumis à l’obtention de la licence mise en place par la délibération dite « Licence Algues rouges ».

Ce projet de délibération porte sur l’actualisation de la délibération qui prévoit l’ensemble des règles applicables à cette pêche et définit entre autre :
• les pêcheurs professionnels pouvant prétendre à une licence
• les conditions d’obtention de la licence ainsi que les modalités d’instruction des demandes
• les mesures techniques
• les obligations règlementaires

Délibération Algues rouges Cadre - [Télécharger]

Pour participer :
Par mél à l’adresse de Mme Cécile DUVAUCHELLE : crpmem.aq.duvauchelle@gmail.com

jeudi 27 août 2015

Délibération relative à la création et fixant les condititons d'attribution de la licence de pêche à la drague des Moules et des Pétoncles dans l'intra-bassin d'Arcachon // Consultation du public - 27 août 2015 au 16 septembre 2015 (terminée)

Présentation

L’exercice de la pêche à la drague des Moules et des Pétoncles dans l’intra-bassin d’Arcachon est soumis à l’obtention de la licence mise en place par la délibération dite « Pêche à la drague des Moules et des Pétoncles ».

Cette délibération prévoit l’ensemble des règles applicables à cette pêche et définit entre autre :
  • les pêcheurs professionnels pouvant prétendre à une licence
  • les conditions d’obtention de la licence ainsi que les modalités d’instruction des demandes
  • les mesures techniques (puissances des moteurs, tonnage, longueur hors-tout)
  • les obligations règlementaires
[Téléchargement]

La consultation du public sur ces projets de textes est terminée et n’a pas fait l’objet de commentaires.

Le texte définitivement adopté par le Conseil du CRPMEM Aquitaine est disponible dans l’espace professionnel du site.

mercredi 19 août 2015

Délibération relative à la fixation des conditions d'attribution de la licence encadrant la pêche dans l'intra-bassin d'Arcachon // Consultation du public - 27 août 2015 au 16 septembre 2015 (terminée)

Présentation

L’exercice de la pêche dans l’intra-bassin d’Arcachon est soumis à l’obtention de la licence mise en place par la délibération dite « Intra-bassin Cadre ».

Cette délibération prévoit l’ensemble des règles applicables à cette pêche et définit entre autre :
  • les pêcheurs professionnels pouvant prétendre à une licence
  • les conditions d’obtention de la licence ainsi que les modalités d’instruction des demandes
  • les mesures techniques (puissances des moteurs, tonnage, longueur hors-tout)
  • les obligations règlementaires
[Téléchargement]

La consultation du public sur ces projets de textes est terminée et n’a pas fait l’objet de commentaires.

Le texte définitivement adopté par le Conseil du CRPMEM Aquitaine est disponible dans l’espace professionnel du site.

Délibération relative à la création et fixant les conditions d’attribution de la licence de pêche des Céphalopodes aux arts traînants // Consultation du public - 27 août 2015 au 16 septembre 2015 (terminée)

Présentation

L’exercice de la pêche des Céphalopodes aux arts traînants est soumis à l’obtention de la licence mise en place par la délibération dite « Céphalopodes aux arts traînants Cadre ».

Cette délibération prévoit l’ensemble des règles applicables à cette pêche et définit entre autre :
  • les pêcheurs professionnels pouvant prétendre à une licence
  • les conditions d’obtention de la licence ainsi que les modalités d’instruction des demandes
  • les mesures techniques
  • les obligations règlementaires
[Téléchargement]

La consultation du public sur ces projets de textes est terminée et n’a pas fait l’objet de commentaires.

Le texte définitivement adopté par le Conseil du CRPMEM Aquitaine est disponible dans l’espace professionnel du site.

vendredi 28 mars 2014

Projet REDRESSE // Lettre d'information N°1 - Mars 2014

Cette lettre, à destination des patrons pêcheurs du Golfe de Gascogne, présente:
-les objectifs du projet REDRESSE
-le contexte règlementaire
-L'"esprit" du projet et le plan d'actions prévu.
Elle est disponible ici

mercredi 5 février 2014

Préservation des poissons migrateurs

Tel était le thème du colloque du 12 décembre 2013 proposé par l’Agence de l’eau Adour-Garonne et la DREAL Aquitaine.

Il a permis de faire un tour d’horizon, sur la base de l’état des lieux dressé par le dernier Plan de gestion des poissons migrateurs, de l’état des connaissances, des enjeux patrimoniaux, environnementaux et économiques, ainsi que des leviers d’action pour une gestion durable.

Alose feinte, grande alose, anguille, esturgeon européen, lamproie fluviatile, lamproie marine, truite de mer et saumon atlantique frayent encore dans les cours d’eau du bassin Adour-Garonne. Depuis des décennies, pêcheurs et acteurs locaux sont engagés pour la sauvegarde de ces espèces patrimoniales.

Film "résumé" (8 minutes) :
http://youtu.be/DZIFOHF1ozM

Film "résumé" (3 minutes) :
http://youtu.be/qPF7O_DyEpM

mercredi 11 décembre 2013

La politique commune de la pêche pour 2014 reçoit le feu vert du Parlement

Communiqué de presse du parlement européen :

Session plénière Communiqué de presse - Pêche − 10-12-2013 - 12:17

Le paquet de réformes sur la politique commune de la pêche (PCP), qui inclut des mesures pour mettre fin à la surpêche et une interdiction de rejet de poissons en mer - les principaux objectifs du Parlement - a été approuvé lors d'un vote final en plénière ce mardi. Les règles d'étiquetage ont également été révisées afin de mieux informer les consommateurs. La nouvelle législation devrait permettre une pêche plus durable et entrer en vigueur début 2014.

"La réforme s'attaque au principal problème de la politique commune de la pêche: la surpêche. Le Conseil sera désormais tenu d'adopter une approche durable lors des négociations des quotas de pêche", a affirmé le rapporteur Ulrike Rodust (S&D, DE).

Les pêcheurs devront respecter le "rendement maximal durable" (RMD), c'est-à-dire ne pas pêcher plus que ce qu'un stock donné peut produire en une année déterminée. L'objectif est de reconstituer et de maintenir les stocks de poissons au-delà des niveaux de "rendement maximal durable".

Interdire le rejet de poissons en mer

Les rejets en mer, c'est-à-dire les poissons rejetés en raison de leur espèce ou de leur taille, représentent près d'un quart des captures totales de l'UE. La plupart des espèces rejetées en mer meurent.

Pour mettre fin à cette pratique inutile, qui n'est actuellement pas interdite, les navires de pêche devront débarquer au moins 95% de leurs captures totales conformément à un calendrier pour les différents types de pêche, mis en place progressivement à partir de 2015. Le Parlement européen s'est battu pour maintenir ce pourcentage aussi élevé que possible, proche d'une interdiction totale.

Les captures débarquées de poissons qui n'ont pas la taille requise pourraient par exemple être utilisées à des fins autres que la consommation humaine.

Une réforme globale

La réforme modifie de nombreuses règles de la PCP. Par exemple, le principe de durabilité s'appliquera désormais aux navires européens qui pêchent en dehors des eaux de l'UE. Les pêcheurs européens pourront uniquement capturer les stocks excédentaires dans les eaux territoriales de pays tiers. De plus, les États membres qui ont des flottes de pêche surdimensionnées pourraient être sanctionnés en étant privés des subventions de pêche européennes.

Selon ces nouvelles règles de commercialisation, les consommateurs recevront des informations plus précises sur le poisson qu'ils achètent, notamment parce que les étiquettes devront contenir davantage de détails sur la zone de capture ou le type d'engin de pêche utilisé.

Prochaines étapes

Les représentants des États membres doivent encore approuver formellement la position de seconde lecture du Parlement avant la publication de la législation au Journal officiel de l'Union européenne.

Le communiqué de presse est téléchargeable ici

lundi 25 novembre 2013

Etude de l'évolution des échouages de cétacés au travers des abondances en mer et des activités de pêche

Beaucoup d’idées reçues circulent au sujet de la pêche lorsque l’on parle d’échouages de cétacés, une récente étude scientifique apporte un nouvel éclairage.

Des chercheurs en océanographie ont étudié la relation entre échouages de cétacés, leur abondance en mer et activités de pêche, dans le sud du golfe de Gascogne. Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la revue scientifique Journal of Marine Systems.

Sur le long terme, il apparaît que bon nombre des pics d’échouages seraient plus liés à une abondance en mer accrue plutôt qu’à des prises accessoires plus importantes. L’augmentation des échouages de certaines espèces comme le Dauphin commun est à relier avec celle des abondances en mer observées expliquée en partie par les changements océano-climatiques.

L'intégralité de l'étude est accessible ici

jeudi 21 novembre 2013

Communiqué de presse du CIDPMEM64/40 - Ciboure, le 18 novembre 2013

LES MARINS PÊCHEURS DE l'ADOUR, BONS ÉLÈVES NE VEULENT PLUS ÊTRE LA SEULE VARIABLE D'AJUSTEMENT

Lors de la saison 2012-2013, les civelles qui ont colonisé les estuaires français ont été les plus abondantes des 10 dernières années. Cette abondance exceptionnelle est de nouveau d'actualité depuis l'ouverture de la pêche civellière sur l'Adour le 1er novembre dernier, et augure une saison 2013-2014 sur l'ensemble des bassins français, comparable à la saison précédente, peut-être même meilleure. Mais la rigidité de la réglementation actuelle, qui ne tient pas compte de cette évolution favorable, empêche les pêcheurs professionnels de ce bassin de prélever ce qu'ils pourraient sans préjudice pour l'espèce, les précipitant toujours plus les uns après les autres vers la faillite de leurs entreprises. Ils ont cependant décidé de lever le blocus du port de Bayonne, et demandent en retour à l’État de prendre ses propres responsabilités.

Les marins pêcheurs professionnels de l’Adour et des courants côtiers, ont arrêté leur mouvement de colère engagé depuis deux jours. Bons élèves, respectueux du Plan de Gestion de l’Anguille en application du règlement communautaire, ils ont arrêté la pêche après avoir atteint leur quota pour la consommation (850 kg), dans le souci d’une gestion durable, malgré l’abondance avérée de cette ressource pour la deuxième saison consécutive. En effet, la poursuite de la pêche en vue du repeuplement (quota de 1200 kg) n’a pas été possible du fait de l’absence de marché, et les pêcheurs étaient donc devant une impasse. Le Plan de Gestion de l’Anguille prévoit, dans la mesure ou une absence de marché était constatée, la possibilité de demander une dérogation permettant de transférer tout ou partie du quota repeuplement vers le quota consommation. La demande des professionnels est donc légitime et légale. Un mareyeur a pu obtenir un contrat pour le repeuplement et a fait une proposition acceptée par les pêcheurs ce qui a conduit à la fin du mouvement. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une solution transitoire, et la demande reste entière. Les professionnels rappellent qu’ils sont les seuls à faire les sacrifices pour la reconstitution de ce stock depuis plusieurs années et ne peuvent accepter de restrictions supplémentaires, alors que les causes du déclin sont connues (disparition des zones humides, fragmentation des habitats par l’édification d’obstacles aux migrations du poisson, contamination et pollution du milieu, recrudescence du braconnage.) contre lesquelles les mêmes efforts ne sont pas entrepris par les autres parties prenantes.

Les pêcheurs professionnels ne peuvent plus supporter d’être toujours la variable d’ajustement et appellent à un changement d’approche de la gestion de l’anguille, sans lequel toute une profession, qui joue pourtant un rôle essentiel de veille écologique sur des milieux aquatiques fragilisés, va finir par bel et bien disparaître. Afin de leur permettre de s’adapter, en accord avec les obligations communautaires et nationales, ils demandent à l'Etat :

- que soient enfin reconnus les efforts consentis par ces derniers, qui leur permettent avec le reste de la profession en France de justifier désormais de l'atteinte des objectifs 2015 du Plan de gestion français en termes de pêche civellière (réduction de 60 % de la mortalité par pêche depuis la période 2003-2008).

- qu'en gage de cette reconnaissance et tel que le prévoit le Plan de Gestion de l'Anguille, que soient examinées dans les plus brefs délais les modalités de transfert du quota repeuplement vers le quota consommation pour la fin de la saison 2013-2014, dans le cas ou le marché actuel du repeuplement ne pourrait se poursuivre.

- que la France se donne enfin les moyens de lutter contre les trafics qui mettent en jeu la survie des entreprises de petite pêche fluviale et maritime, et qui remettent en cause le bien-fondé des mesures de protection et de restauration de l'anguille européenne.

- que soient enfin respectés les principes de libre circulation des alevins et une gestion appropriée des lâchers d’eau durant toute la période de présence de civelles sur l'ensemble des bassins français, tel que la profession l'a déjà demandé avec insistance, sans succès à ce jour, depuis plusieurs années.


Le communiqué de presse du CIDPMEM64/40 et téléchargeable ici

lundi 14 octobre 2013

Mis à jour du règlement de la marque collective « Pêcheur Responsable »

FranceAgriMer vient de mettre à jour le règlement d'usage de la marque collective « Pêcheur Responsable ». Cette marque s'adresse à toute entreprise de pêche qui met en oeuvre à bord de son ou ses navires des pratiques respectueuses de la ressource, de l'environnement, des produits pêchés, ainsi que de la sécurité et des conditions de travail des équipages.

Le règlement est consultable ici

jeudi 10 octobre 2013

4ème Rencontre Nationale des acteurs de l’axe 4 du FEP

Les 16,17 et 18 octobre 2013, le groupe Côte basque - Sud Landes accueillera la 4ème rencontre nationale de l'axe 4 du FEP à Saint Jean de Luz/Ciboure et Capbreton.

Organisée par la Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture avec l'appui de l'Agence de Service et de Paiement et du groupe FEP Côte basque - Sud Landes, cette quatrième rencontre a l'ambition de mettre en valeur les projets des groupes FEP en s’appuyant sur le réseau PACTE (Pêche Aquaculture au Cœur des Territoires).

Ces journées seront l'occasion de découvrir les ports de Saint Jean de Luz/Ciboure et Capbreton et plusieurs projets portés par les acteurs locaux. La rencontre permettra également à l'ensemble des participants d’échanger sur les projets des onze groupes FEP en France, la mise en œuvre de l’axe 4 du FEP ainsi que sur les retombées des projets financés par ce programme pour les territoires, les pêcheurs et les aquaculteurs.

Enfin, les échanges permettront d'enrichir le bilan des actions mises en place depuis 2010 et de se projeter dans la programmation 2014-2020 du Fond Européen pour les Affaires Maritimes et la pêche (FEAMP).

Qu’est ce que l’Axe 4 du FEP ?

Mis en place depuis 2007, le Fonds Européen pour la Pêche (FEP) a pour but d'améliorer la compétitivité des secteurs de la pêche et de ll'aquaculture et de conforter leur durabilité sur les plans environnemental, social et économique.

Parmi les axes majeurs du FEP, l’Axe 4 est un programme innovant chargé de financer des stratégies locales en faveur du développement durable des zones dépendantes de la pêche et de l'aquaculture.

Son originalité est son mode de gouvernance qui invite professionnels, élus et usagers, acteurs publics et privés, à élaborer une stratégie de développement pour leur territoire et à se constituer en « groupe » pour piloter sa mise en œuvre.

Les groupes retenus à l'appel à projet disposent de fonds FEP et de l’Etat pour soutenir les projets locaux s'inscrivant dans leur stratégie.

mardi 8 octobre 2013

Le CCR SUD était à Ciboure les 03 et 04 octobre 2013

Les membres du Conseil Consultatif Régional pour les eaux occidentales australes (CCR-SUD) ce sont réunis à Ciboure le 03 et le 04 octobre 2013. Français, Espagnol et Portugais ont participé à des groupes de travail afin d’apporter une contribution concrète aux politiques publiques de la gestion des pêches. Ces réunions réunissent professionnels, scientifiques, administrations et ONG. Le Comité Régional des Pêches Maritimes d'Aquitaine ainsi que le CIDPMEM64/40 contribuent activement aux travaux menés depuis le lancement du CCR-SUD.

Une partie des réunions a été consacrée au projet GEPETO dont l’objectif est de mettre en place des plans gestion des pêches à long terme avec la participation de tous les acteurs impliqués dans cette activité. Le CRPMEM est plus particulièrement concerné par le cas d’étude « Gouf de Capbreton » dont il a en charge un volet. Il s’agit d’une étude de dépendance de la flottille aquitaine et plus largement française à cette zone. Cela se traduira par une enquête de terrain auprès des pêcheurs professionnel ayant une activité dans le Gouf de Capbreton. A terme, ce travail permettra d’évaluer les conséquences de la mise en place de mesures de gestion.

Dans le cadre de la régionalisation de la Politique Commune de la Pêche (PCP) de l’Union Européenne, la gestion des pêches devra s’adapter à l’échelle des mers régionales et donc prendre en compte les particularités locales. Cet objectif passe donc par une implication pleine et entière des acteurs socioprofessionnels, et en premier lieu des pêcheurs professionnels.

Pour en savoir plus : http://www.ccr-s.eu/FR/index.asp


mardi 10 septembre 2013

Si l'Adour m'était conté… 2013

La deuxième édition de Si l'Adour m'était conté aura lieu dans le port d'Urt le samedi 14 septembre de 10h00 à 18h00.

Le patrimoine naturel et halieutique de l'Adour maritime sera à l'honneur avec la participation des marins-pêcheurs qui témoigneront à travers des expositions, des projections, des démonstrations de matériels, des conférences-débats. Une occasion unique de connaître l'Adour en profondeur, seul fleuve de France où la pêche des saumons, truites, anguilles, aloses… est encore autorisée.

Pour tout renseignement :
Val d’Adour Maritime 05 59 56 22 67
info@valadourmaritime.com
http://siladourmetaitconte.blogs.sudouest.fr/